confessions d’un cœur ravi

Mon lapin,

Quel voyage improbable tout ces galops monstrueux, je t’ai accompagné, unis pour l’éternité,uni vers celle qui verse ma vie à l’envie.
Viens que je te dise, tu es ma source d’énergie, je me surprends à sourire plus souvent, ma peau aime tes poèmes, ces refrains d’amour nous les partagerons.
Chaque nuit j’écoute sur les toits si nous c’est pour un mois, si nous c’est pour toujours.
Je t’aime toujours avec ferveur, je t’aime plus que la fête.
Mon amour, je me roule dans ton corps, assis aux fleurs de toi le chaud du jour nous trouve ensorcelés.
Tu es ma friandise toi qui entra en douceur dans ma tête. Qu’il est difficile de conjuguer le verbe aimer …
Sais-tu que tu me fais rose la vie lorsque tu passes ma porte pour venir ?
Je veux, m’asseoir à tes côtés pendant des heures et des heures.
J’ai froid sans tes caresses , nous sommes nés l’un pour l’autre.
A quoi bon une bouche qui ne se nourrit plus de tes baisers ?
Je caresse tes joues laisse moi l’espoir, de toujours les respirer.
Rappelle-toi , deux silhouettes dont l’ombre n’en fait qu’une.
Sais-tu que tu me fais exploser en milles éclats ?
Je pense à toi, Je te donne des mots d’amour pour en faire les couleurs de ton odeur.
Que mes baisers soient porteurs du ciel bleu d’aujourd’hui mais aussi de celui plus tourmenté d’hier.