J’écris à l’encre de tes yeux

Ma Chérie,

Quel invraisemblable cheminement tout ces galops monstrueux, je t’ai cherché, tous les si sont à notre portée.
Viens plus près, je t’en prie, tu es ma source d’énergie, je me surprends à souhaiter te revoir, comment vivre sans te respirer ?
Chaque jour j’écoute sur les toits si demain c’est nos mains endormies sur nos corps alanguis.
Je t’aime avec ferveur, je t’aime , encore plus qu’avant, .Donne moi ta main , continuons notre route.
Mon amour, je m’installe dans ton coeur, les perles de la nuit nous conduisent à demain, je viens, je viens…
Tu es ma friandise. Il n’y a pas d’autre mot. Qu’il est difficile de conjuguer le verbe aimer …
Sais-tu que rien n’est aussi tentant que lorsque ton regard se pose au fond du tréfonds de mon âme ?
Je veux, avec toi, cueillir des fleurs dans les champs
J’ai soif de toi , nous ne vivons l’un sans l’autre.
A quoi bon une bouche sans ta peau ?
Je caresse ton visage tant j’ai rêvé à tes joues laisse moi l’espoir, de toujours les contempler.
Rappelle-toi ce moment ou rien n’est encore perdu, où toute espérance enivre.
Sais-tu que jamais le ciel n’est d’un tel azur que lorsque le bleu de tes yeux passe ma porte pour venir ?
Je pense à ton large sourire, Je te donne des gestes mille fois déjà utilisés pour en faire les couleurs de ton odeur.
Que mes baisers redessinent mon sourire, je t’envoie le ciel bleu d’aujourd’hui mais aussi des trésors de tendresse.