Lettre d’un coeur charmé

Mon cher et tendre,

J’ai fait un rêve inouï : princesse , perchée en haut de ma tour, toi, joli troubadour tu es devenu mon amant. Ce rêve éveillé fait battre mon coeur.
Viens plus près, je t’en prie, tu es ma source d’énergie, je me surprends à sourire plus souvent, comment vivre sans te respirer ?
Chaque nuit j’écoute sur les toits si encore c’est demain.
Je t’aime toujours je t’aime plus que les confettis.
Mon amour, je m’installe dans ton coeur, les perles de la nuit nous conduisent à demain, il fait noir, on est ou ?
Tu es ma friandise. Qu’il est difficile de conjuguer le verbe aimer …
Sais-tu que rien n’est aussi tentant que lorsque tu passes ma porte pour venir ?
Je veux, avec toi, partager les peines et les joies.
J’ai soif de toi , loin de toi je me fane, nous sommes nés l’un dans l’autre.
A quoi bon des yeux qui ne se noient plus dans le bleu de ton regard ?
Je caresse tes joues laisse moi l’espoir, de toujours les contempler.
Rappelle-toi mon sourire étonné, tout est bleu, le ciel et nos coeurs, je t’adore.
Sais-tu que jamais le ciel n’est d’un tel azur que lorsque le bleu de tes yeux passe ma porte pour venir ?
Je pense à notre rencontre, Je te donne ce tas de tendresse, d’ivresse, de délires amoureux tendres pour en faire les couleurs de ton odeur.
Que mes baisers te couvrent de joie, je t’envoie le ciel bleu d’aujourd’hui mais aussi de celui plus tourmenté d’hier.