Ton charme m’a dicté cette lettre

Mon ange,

J’ai fait un rêve éveillé : Belle au bois dormant , dans mon château enchanté, toi, joli troubadour tu remplissais mon coeur de velours. Ce rêve éveillé me poursuivra toujours.
Viens que je te dise une histoire, tu m’as amené à la vie, je me surprends à souhaiter te revoir, ma peau aime tes poèmes, ces refrains d’amour nous les partagerons.
Chaque jour j’écoute sur les toits si l’amour joue à moi dans les draps du toit.
Je t’aime depuis toujours avec ferveur, je t’aime , encore plus que les confettis.
Mon amour, je me roule dans ton corps, les perles de la nuit nous conduisent à demain, il fait noir, on est ou ?
Tu es ma friandise. Comment te dire je t’aime. Il n’y a pas d’autre mot. Qu’il est difficile de conjuguer le verbe aimer …
Sais-tu que jamais le ciel n’est d’un tel azur que lorsque tu passes ma porte pour venir ?
Je veux, m’asseoir à tes côtés pendant des heures et des heures.
J’ai connu la légèreté quand l’amour vous décolle , nous ne vivons que dans l’autre.
A quoi bon des doigts sans ta peau ?
Je caresse tes seins aux blancheurs de laitance , tes seins aréolés, faits pour mes baisers tant j’ai rêvé à ton visage
Rappelle-toi ce moment ou rien n’est encore perdu, où toute espérance enivre.
Sais-tu que rien n’est aussi tentant que lorsque le bleu de tes yeux passe ma porte pour venir ?
Je pense à ton regard brillant, Je te donne ce tas de tendresse, d’ivresse, de délires amoureux nouveaux pour en faire d’insatiables ardeurs
Que mes baisers redessinent mon sourire, je t’envoie des trésors de tendresse.