À l’éternel amour.

Publié le : 08 octobre 20131 mins de lecture

Ô mer, ô mer immense et triste, qui déroules,
Sous les regards mouillés de ces millions d’étoiles,
Les longs gémissements de tes millions de houles,
Lorsque dans ton élan vers le ciel tu t’écroules ;

 

À découvrir également : À la belle impérieuse.

Nous vous recommandons : Nous dormirons ensemble.

Saint-Valentin : 10 petites attentions pour dire « Je t’aime » !
Aaron, cadeau original de mariage, poème de noce

Plan du site