De toi la douce, et fraîche souvenance …

Publié le : 15 mai 20151 mins de lecture

De toi la douce, et fraîche souvenance
Du premier jour, qu’elle m’entra au cœur
Avec ta haute, et humble contenance,
Et ton regard d’Amour même vainqueur,
Y dépeignit par si vive liqueur
Ton effigie au vif tant ressemblante,
Que depuis l’Âme étonnée, et tremblante
De jour l’admire, et la prie sans cesse :
Et sur la nuit tacite, et sommeillante,
Quand tout repose, encor moins elle cesse.

Maurice SCEVE

À découvrir également : Pour la même inconstante

Nous vous recommandons : Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses ...

Offrir de magnifiques roses rouges à sa Valentine
Idées romantiques pour reconquérir votre partenaire

Plan du site