Hymne matinal

C’est le printemps, ma douce bien-aimée,
L’astre du jour s’élève à l’horizon,
Et l’osselet caché dans la ramée,
En sons joyeux, égrène sa chanson.
Tout nous invite à nous ravir, ma chère,
Tout nous convie à nous charmer le coeur
Chantons, chantons l’aurore printanière,
Ouvrons nos coeurs à l’espoir, au bonheur.

Le jour au loin sème ses rayons pâles
Mille reflets s’harmonisent aux cieux;
Le nid tressaille aux clartés matinales
Et de partout monte un chant radieux.
Les papillons glissent dans la lumière
Les doux zéphyrs vont caresser la fleur.
Chantons, chantons l’aurore printanière,
Ouvrons nos coeurs à l’espoir, au bonheur.

Albert FERLAND