J’ai trop d’honneur d’être amoureux …

J’ai trop d’honneur d’être amoureux,
Et vois bien que les plus heureux
Ont droit de me porter envie:
Mais quoi que menace le sort,
Je puis bien défier la mort
Puisque vous possédez ma vie.
Les plus dévotieux mortels,
Rendant leur service aux autels
Qu’on dresse aux déités suprêmes,
Ne font brûler que de l’encens;
Et pour vous adorer je sens
Que je me suis brûlé moi-même.
Les rois ont de divers honneurs,
Leurs esclaves sont des seigneurs,
Les éléments sont leur partage,
Toute la terre est leur maison:
Moi je n’ai rien qu’une prison,
Mais je l’estime davantage.

Théophile de VIAU