Rencontre

Je le croyais pourtant bien mort, mon pauvre amour.
Et rien que pour la voir aujourd’hui, dans la rue,
Le voilà revenu, brûlant, comme à sa vue
Il me prit un beau jour.Mais alors il était doux et plein d’espérance
Comme un rayon de lune adorable qui luit,
Quand la tempête souffle et que le vent balance
Les arbres dans la nuit.

Et je l’avais béni, lui si plein de promesses,
Me berçant à son chant….Beaux rêves enchanteurs!
Hélas! pourquoi faut-il que toutes nos tendresses
Nous coûtent tant de pleurs?

Certes! j’aurais juré de l’avoir oubliée,
Elle qui m’a tant fait souffrir quand je l’aimais,
Et voilà que ma plaie à peine refermée
Saigne plus que jamais!

Prosper JOURDAN